06 68 94 57 93 lperrinpsycho@gmail.com

Les psychothérapies

A chaque problématique son approche

La première rencontre

La première rencontre avec le psychologue est importante car elle permet de poser les bases d’une relation de confiance mutuelle. Elle contribue à créer pour la suite l’alliance thérapeutique essentielle pour l’accompagnement.

Dans un premier temps, je vous demanderai de m’exposer les raisons qui ont motivé cette prise de rendez-vous : votre demande. Vous pourrez me faire part de vos préoccupations, de vos inquiétudes, et de vos questionnements.

Lors de  ce premier entretien, je vous présenterai ma manière de travailler et le type d’accompagnement que je peux vous proposer. Nous pourrons alors décider ensemble du cadre de nos rencontres. (fréquence / modalités d’intervention…)

Cette première consultation n’engage à rien : patient comme psychologue peuvent décider de ne pas donner suite.

C’est lors de ce rendez-vous que je pourrai évaluer si votre demande, vos attentes correspondent à mon domaine de compétences. Si je ne suis pas en mesure de vous proposer l’accompagnement adéquat, je vous orienterai vers un autre professionnel.

Le premier entretien dure environ 1h maximum.

La thérapie de soutien

La thérapie de soutien offre un cadre et un espace suffisamment bienveillant et rassurant.

Elle permet à la personne de parler de ses préoccupations actuelles, de se questionner sur ce qu’elle éprouve et d’exprimer son ressenti.

La thérapie de soutien est une aide ponctuelle. Elle permet un accompagnement dans un moment de crise (deuil, séparation, perte de travail, maladie, etc) pour faire face à une situation inhabituelle voire inattendue qui vient rompre ou déstabiliser un équilibre antérieur.

Son objectif est de réduire les symptômes, d’améliorer ses capacités d’adaptation, d’intégration et d’évaluation de la réalité.

Le psychologue accompagne le patient dans la verbalisation de sa souffrance, de ses émotions et l’aide à y trouver du sens.

La psychothérapie

Lorsque l’on se sent enfermé dans la répétition des mêmes schémas, dans l’incapacité d’agir, la psychothérapie peut relancer la dynamique psychique.

La psychothérapie permet de mettre du sens sur son histoire personnelle, de mieux comprendre son fonctionnement psychique et l’origine de son mal-être. Elle permet de dénouer certains conflits, d’atténuer la souffrance psychique de manière durable et d’acquérir les outils nécessaires pour mieux gérer son quotidien.

La psychothérapie peut occasionner des changements nécessaires pour améliorer son rapport à soi, aux autres, au monde. C’est souvent un « travail » d’introspection plus long qu’une psychothérapie de soutien.

La consultation avec un adolescent

L’adolescence est une période de grands bouleversements psychiques, émotionnels, physiques qui peut entraîner un mal-être chez le jeune et nécessiter un accompagnement psychologique.

L’adolescent(e), souvent en prise avec une difficulté à élaborer son vécu psychique, a besoin d’un étayage important, étayage possible grâce à la verbalisation et à la mise en mots de ses ressentis.

La plupart du temps ce sont les parents qui sont à l’origine de la demande et qui incitent leur enfant à venir consulter. Parfois c’est l’adolescent(e) lui (elle)-même qui éprouve le besoin de venir parler de ses difficultés à une personne extérieure.

Lors de la première rencontre, je reçois l’adolescent(e) avec ses parents afin d’obtenir des informations sur l’histoire familiale et les motifs de la consultation. Pendant cet entretien chacun pourra exprimer les difficultés qu’il rencontre.

Les modalités d’accompagnement seront définies durant ce rendez-vous.

Des bilans avec les parents et l’adolescent(e) pourront se faire à différents temps de la prise en charge afin de faire un point autour du travail engagé.

Le travail thérapeutique se fait uniquement en présence de l’adolescent(e) afin que sa parole puisse être plus libre.

Si vous ne parvenez plus à communiquer avec votre adolescent(e), s’il/elle refuse de venir consulter un « psy », je peux vous recevoir, en tant que parent, afin que vous puissiez exprimer vos préoccupations. Je pourrais ainsi vous aider à soutenir votre enfant dans sa construction et vous permettre de l’accompagner le mieux possible dans cette période particulièrement sensible. (Séances de Guidance Parentale).

Je peux ainsi proposer une thérapie individuelle pour aider l’adolescent(e) ou une thérapie familiale, en fonction de la problématique mise en évidence lors du premier entretien.

Si les besoins repérés ne rentraient pas dans mon domaine de compétence, je vous orienterai vers un autre professionnel.

Une consultation individuelle dure entre 45 mn et 1 heure.

La Thérapie familiale

La thérapie familiale permet d’apporter une lecture, une compréhension, un regard extérieur aux difficultés relationnelles de la famille.

« Les familles ont les compétences nécessaires pour effectuer les changements dont elles ont besoin à condition qu’on leur laisse expérimenter leurs auto solutions et qu’on active le processus qui les y autorise ». Guy Ausloss, La compétence des familles, Editions Erès, 1995.

Parler de famille compétente est aussi une de mes positions de thérapeute.

Le but thérapeutique pour une famille sera d’activer un processus qui lui permettra de s’observer, d’expérimenter et de trouver des solutions. Si l’information, la communication circule, des changements deviennent possibles.

Mon travail de psychologue consiste également à accompagner les familles dites « classiques », les familles recomposées, les familles mono-parentales, famille homo-parentales etc.)

Dans le cadre d’un accompagnement familial, je recueille lors d’un échange téléphonique les informations nécessaires afin de « cerner » votre demande, votre problématique et je définis ainsi avec vous, les personnes pouvant être présentes au premier entretien.

La consultation familiale dure entre 1h et 1h15.

La thérapie de couple

La thérapie de couple permet d’aborder et d’appréhender autrement les questions, les difficultés, les insatisfactions liées à la relation.

La différence entre le couple et la famille est réelle.

« Une famille s’appuie essentiellement pour exister sur la transmission, c’est sa fonction : une famille, c’est la transmission d’une différence, tandis qu’un couple, c’est l’invention d’une différence », Robert Neuburger., Thérapie de Couple, Editions Payot, 2019.

Il arrive fréquemment que chacun reproche à l’autre d’être la cause de sa souffrance et des problèmes du couple. Mais les difficultés résident le plus souvent dans la relation, les deux conjoints sont donc impliqués, il ne s’agit donc pas de savoir qui a tort ou raison. La relation est co-construite.

Le couple est une entité spécifique comme nous le dit Philippe Caillé dans son ouvrage Un et Un font Trois, aux Editions Fabert, 2009 : « un et un font trois : toi, moi et la relation ».

La thérapie de couple que je propose est d’orientation systémique.

En systémie, on s’intéresse donc aux interactions relationnelles dans le couple et on s’intéresse également à l’histoire de chacun. Chaque membre du couple est porteur d’une histoire singulière faite de valeurs, de rituels, de traditions qu’il a hérité de sa propre famille.

Au sein du suivi, l’exploration des dimensions relationnelles du couple seront abordées en lien avec leurs limites, les relations au sein de différents contextes, entourage, amis, famille, société…

C’est un voyage à but thérapeutique qui fait découvrir ou redécouvrir aux couples leur créativité.

Dans le cadre d’un travail de couple, je reçois toujours les deux conjoints ensemble. Il n’est pas possible de recevoir les conjoints séparément. Si l’un des deux conjoints à une demande de psychothérapie individuelle, je pourrai alors l’orienter vers un autre thérapeute.

La consultation de couple dure entre 1h et 1h15.